Blog Yonne Développement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Banques/financement

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 3 novembre 2014

Le Crédit agricole Champagne Bourgogne adopte la signature électronique...

C.AGRICOLE-S.ELECTRONIQUE

Le Crédit agricole Champagne Bourgogne poursuit la modernisation numérique de ses agences. Débuté en avril, le développement de la signature électronique en est une étape supplémentaire. Il touche à sa fin puisqu’à l’heure actuelle, les 157 vitrines commerciales que compte le réseau bancaire sur l’ensemble des deux territoires régionaux peuvent proposer ce nouveau service à la clientèle de professionnels et de particuliers.

Lire la suite...

mardi 16 septembre 2014

Le Crédit agricole Champagne Bourgogne accroît son aide à l’agriculture

CREDIT AGRICOLE CHAMPAGNE BOURGOGNE

Les contraintes environnementales et leurs conséquences sur l’avenir de la filière agricole ont été l’épicentre intellectuel de la grande rencontre régionale proposée ce 12 septembre à Dijon.

Lire la suite...

mardi 27 mai 2014

Le Crédit agricole de Champagne Bourgogne développe sa filiale foncière pour aménager le territoire...

ECO_PARC_SENS_1.jpg

ACTIF INVEST : c'est l'appellation de la nouvelle filiale initiée par la banque verte. Cette structure foncière a vu le jour début mai avec un objectif très précis, celui de participer à l'aménagement du territoire par la constitution, la gestion et l'exploitation d'un portefeuille immobilier sur les départements de l'Aube, de la Haute-Marne, de la Côte d'Or et de l'Yonne.

Lire la suite...

vendredi 13 décembre 2013

Le Crédit agricole de Champagne Bourgogne conforte ses parts de marché...

photo_de_groupe_CACB_Auxerre.JPG

En obtenant 30 % de parts de marché qui se rapportent aux segments de la collecte et des encours de crédits, la banque « verte », le Crédit agricole de Champagne Bourgogne, va clore l'exercice 2013 sur les chapeaux de roue.

Lire la suite...

mercredi 16 octobre 2013

Le Crédit Foncier se dote d'un concept résolument novateur et interactif dans l'Yonne...

IMG_1542.jpg

Alors que l'organisme financier progresse de manière insolente sur le marché de l'accession sociale en France, suite à une hausse de 59 % de ses volumes d'affaires par rapport au premier semestre 2012, la délégation icaunaise hérite d'une structure commerciale totalement innovante, faisant place à la technologie de pointe et à l'interactivité.

Lire la suite...

lundi 18 juillet 2011

La Banque Populaire de Bourgogne enregistre une progression de 5 %

banque4 2010, année faste pour l’établissement régional ? Oui, si l’on se réfère à la lecture des bilans présentés il y a quelques semaines lors de l’assemblée générale annuelle du groupe, à Dole. Les sociétaires de la banque n’ont pu que se réjouir de la prégnance de la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté au sein du paysage économique de la double région limitrophe. Après avoir marqué le pas en 2009, le chiffre d’affaires de l’organisme financier est donc reparti vers la hausse et une évolution plus que positive. Les crédits accordés aux particuliers n’ont jamais été aussi élevés, avec une progression de + 20 % des encours. La tendance auprès des entreprises joue d’ailleurs de similitude : les crédits aux professionnels ont augmenté de près de 10 % malgré une conjoncture toujours très délicate, où les observateurs constatent des évolutions contrastées selon les secteurs d’activité. Fortement implantée dans le tissu économique régional, la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté a en revanche subi par l’effet de la crise un coût du risque en hausse de 9 %. Néanmoins, cela lui permet de dégager in fine une marge de 5 % de mieux par rapport à l’exercice antérieur sur le résultat net. Tout en maintenant les investissements humains et matériels nécessaires au développement de la banque, la maîtrise des frais généraux a facilité la réduction des charges générales de près de 2 %, soit – 1,8 % précisément. Ceci dit, et selon les commentaires de Michel Grass, président du Conseil d’administration du groupe bourguignon/franc-comtois, « la Banque Populaire a plutôt bien traversé les affres de la crise économique en 2010 ». Sa solidité financière, l’extrême implication de ses équipes de collaborateurs, ont fait que l’image et la notoriété du groupe se sont renforcées. Autres paramètres satisfaisants : son ratio de solvabilité se situe bien au-delà des seuils réglementaires tandis que ses fonds propres s’élèvent à plus d’1,3 milliard d’euros. Côté ressources humaines, l’établissement conserve un effectif stable. 1 837 collaborateurs exercent leurs activités au sein du groupe contre 1 884 en 2006.