Blog Yonne Développement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 29 juin 2015

Yonne Coaching de Vie : et retrouvez à nouveau le sourire

YCV1

Et le sourire, nous le savons bien, est communicatif ! Nous vous avions déjà présenté sur notre blog Arcanes Conseils, spécialiste du recrutement depuis 1989. Déjà axée à la dimension humaine au sein de l’entreprise, Chantal Mantez opère pour de grands groupes à la recherche du bon profil.

Lire la suite...

mercredi 9 janvier 2013

Les femmes icaunaises sensibles au credo anti-obésité de la franchise NATUR HOUSE…

Venu de la péninsule ibérique, le réseau NATUR HOUSE s’est tout naturellement implanté dans la moitié sud de la France à partir de 2006 avant de prendre progressivement des parts de marché vers le nord de notre territoire. Bretagne et Ile de France représentent encore aujourd’hui de belles opportunités d’installation alors que la région Bourgogne recense depuis les débuts de cette aventure hexagonale plusieurs structures. Le département de l’Yonne compte à titre d’exemple deux centres de soin, ouverts entre 2010 et 2012, à Sens et à Auxerre.

L’attrait de cette enseigne qui prône les vertus thérapeutiques des compléments alimentaires à base de produits naturels est très significatif auprès d’une large majorité de consommatrices féminines. 90 % de cette clientèle doivent résoudre des problématiques de surpoids, voire d’obésité. A l’heure actuelle, sept millions de personnes souffrent de ces pathologies dans notre pays. De multiples raisons expliquent cette situation qui ne cesse de croître en France : les effets de la mal bouffe, le stress, l’omniprésence de troubles psychologiques, le déséquilibre alimentaire…

Une progression des résultats de 100 % chaque année !

S’ils préconisent bon nombre de conseils, les nutritionnistes ne possèdent pas en revanche l’attirail nécessaire (les fameux compléments alimentaires) pour endiguer ce qui peut paraître irréversible sur la balance. C’est sur ce créneau spécifique que l’enseigne espagnole a choisi de se positionner en vantant la qualité de ses produits conçus dans ses propres laboratoires. NATUR HOUSE dispose d’une palette éclectique d’une centaine de produits, permettant de répondre dans le concret à ces besoins.

Si deux tiers de la gamme de produits assurent la stabilité du traitement (cachets, tisanes, crèmes desserts, gâteaux, confiture allégées en sucre…), d’autres à l’instar des cosmétiques existent pour accentuer la notion de bien-être. Indépendants, les franchisés profitent d’un système pédagogique ayant fait ses preuves dans une quinzaine de pays européens. Fort de son succès, le groupe a enregistré plus de 751 000 consultations diététiques au cours de la seule année 2010. Faisant progresser, au passage, son chiffre d’affaires de 100 % annuellement !

NATURHOUSE_1.jpg

La réussite de cette enseigne très en verve se compare à une véritable «success story» dans le monde des affaires. NATUR HOUSE, réseau facilitateur d’emplois (il a embauché 300 diététiciennes nutritionnistes diplômées de niveau BTS ou DUT depuis sa création), projette d’ouvrir cinq cents nouveaux centres d’ici 2015.

Un plan de communication axé sur la visibilité

Dans l’Yonne, le groupe a voulu renforcer sa présence, profitant de sa proximité avec l’Ile de France, région pourvoyeuse de clients. Deux ans après celui de Sens, un autre centre, autonome du premier, a vu le jour à Auxerre au cours du second semestre 2012. Portant ainsi le nombre de structures commerciales en France à 342. Troyes, dans l’Aube voisine, est venu compléter ce maillage parfaitement étudié avant la fin de l’année dernière.

La communication de l’enseigne insiste sur l’efficacité des traitements d’une durée moyenne de quatre à cinq mois. Son plan de bataille réside sur le bouche à oreille et la confiance absolue, des arguties appuyées par de solides campagnes publicitaires (affichage, 4X3) conçues par la franchise. Certaines d’entre elles fleurissent régulièrement sur les panneaux d’affichage de l’Yonne.

Quant aux femmes icaunaises ou d’ailleurs, elles restent la cible privilégiée de l’enseigne ibérique qui a su conquérir le cœur des personnes ultra dynamiques, âgées de 30 à 50 ans, et les catégories sociales supérieures…

jeudi 26 janvier 2012

La Mutualité Française de Bourgogne se recompose…

mutual_francaise_1.jpg
Changement de cap stratégique au sein de la Mutualité Française de Bourgogne. Celui-ci a été rendu officiel au 1er janvier. En effet, deux unions territoriales de la région ont décidé de faire converger leurs intérêts pour donner naissance à une nouvelle structure rayonnant sur trois départements (Côte d’Or, Nièvre et Yonne). Celle-ci sera dorénavant opérationnelle sous l’éthique Mutualité Française Bourguignonne SSAM (Services de soins et d’accompagnement mutualistes). Forte de ses 128 établissements, employant près de 4 200 collaborateurs, la Mutualité Française de Bourgogne version 2012 ne couvre pas encore la totalité du territoire régional sous une forme unifiée. Le département de Saône et Loire continue de faire cavalier seul en demeurant une entité autonome à part entière. Le seul département du 71 gère une quarantaine d’établissements. Pourtant, ce rapprochement est sans aucun doute le signe avant-coureur d’une fusion globale à terme.

Lire la suite...

mardi 24 mai 2011

RESPI SANTE amorcera son retour d’ici l’été…

respisanté

Le traumatisme du sinistre ayant coûté la destruction du local commercial de la PME auxerroise flotte toujours dans les mémoires. Avec une certaine latence. Malgré les perspectives d’un futur rebond qui s’anticipe depuis plusieurs mois, les cicatrices ont encore du mal à se cautériser de manière définitive. Brûlantes de vérité, elles ne suppurent plus. Certes. Mais, le doute et les incertitudes planent au-dessus de la tête du dirigeant de la SARL, pourtant native de neuf ans. Mansour Rabouh ne comprend toujours pas ce qui lui est arrivé par un petit matin blême de septembre 2010. Surtout lorsqu’il a constaté de visu, accompagné des soldats du feu, l’irrémédiable : la perte sèche de la vitrine commerciale ainsi que le stock de marchandises. Tout ceci s’est consumé à très grande vitesse à cause d’un incendie aux origines douteuses. Le sinistre a ravagé la quasi-totalité de l’enseigne. Un fait divers sordide de plus dans le landerneau local dont l’enquête est en cours : celui de l’entreprise RESPI SANTE. Profiter du vieillissement de la population…

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2011

Dépenses des soins : la Bourgogne sur la voie de la maîtrise...

santé1 Douze millions d'euros économisés dans l'amélioration de l'usage et la qualité des soins : le bilan 2010 dévoilé il y a peu par l'Assurance Maladie de Bourgogne se veut plutôt flatteur. Certes, si beaucoup de choses restent encore à mettre en place pour désendetter une branche d'activité sanitaire toujours dans le rouge, les prémices d'un rééquilibre financier peuvent peut-être enfin s'amorcer à force de préconisations drastiques au fil du temps ?

Lire la suite...