bruggemann_1.jpg
« J'aime le métier que je pratique depuis si longtemps », se plaît-il à commenter dans son petit bureau, installé au rez-de-chaussée d'une maison cossue en périphérie de Sens. C'est là qu'il reçoit indistinctement sa clientèle, ses prospects mais aussi ses confrères. Ayant fêté ses soixante printemps il y a peu, ce passionné de grands espaces montagneux et de sports d'endurance ne souhaite pas se soumettre à la pression. Attiré depuis sa plus tendre enfance par le sens profond du terme « bâtir », il en a fait depuis son métier. Non pas vers une voie l'ayant conduit dans la construction traditionnelle, mais plutôt en commercialisant les biens de ses chères maisons !

« Le secteur de l'habitat, c'est aussi une manière tangible d'être un artiste au fond de soi, approuve-t-il, n'est-ce pas aussi mélodieux de porter un projet où va vivre une famille que de créer une oeuvre ? ». Cet épicurien de la terre, vouant une passion sans borne aux animaux, profite de ce patrimoine intérieur pour aller de l'avant. Ses débuts en qualité d'agent immobilier sont déjà loin (février 1983) mais il n'a rien oublié. Diplômé d'une école supérieure de commerce, Guy Bruggemann avance. Après avoir côtoyé le monde du marketing et celui de l'agro-alimentaire. La gestion de la FNAIM de l'Yonne, il l'a voit dans le renforcement d'une communication nourrie mais réfléchie. « Il y a beaucoup à faire sur ce sujet, explique-t-il, le site multimédia doit devenir plus riche et performant. 70 % des internautes recherchent une information usuelle, pratique, conforme à leurs attentes. Internet est devenu un outil prépondérant dans la recherche d'un bien...».

Le recrutement représente un second enjeu. Le « cube jaune » sert de catalyseur. Du fait, du sérieux véhiculé par ce label reconnu en Europe. Premier syndicat sur le territoire français, la FNAIM l'est aussi sur le Vieux continent. Quant aux jeunes pousses, elles viennent raviver le dynamisme des agences immobilières rattachées au groupement (elles sont 55 sur l'Yonne). BTS immobilier, masters, Ecole supérieure de l'Immobilier (ESI)...tous ces vecteurs pédagogiques influent sur l'orientation des jeunes diplômés et les conduisent vers la filière. Celle-ci est encore porteuse d'emplois. Heureux le nouveau président de la FNAIM de l'Yonne ? Il en a l'air, visiblement...