Installée dans la préfecture de l’Yonne, MOUVEX, anciennement BLACKMER et aujourd’hui affiliée à PSG DOVER, représente l’un des poids lourds de l’activité industrielle de notre territoire régional. Fabricant de pompes industrielles et de compresseurs, destinés à l’export vers l’ensemble des pays européens, voire des continents limitrophes (Asie, Afrique), l’entreprise emploie 160 collaborateurs sur son site d’Auxerre. Un impact intéressant sur les ventes…

La réduction des nuisances sonores de ces compresseurs apparaissait comme une nécessité absolue pour accroître l’influence du groupe sur un secteur aujourd’hui très tendu et concurrentiel. Ce désir d’améliorer l’usage de ces compresseurs ne date pas d’hier. Les ingénieurs de MOUVEX ont longuement réfléchi aux problématiques occasionnées par ces nuisances sonores et vibratoires notamment auprès d’utilisateurs de ces engins embarqués sur les poids lourds assurant le transport de produits pulvérulents (farines, poudre de lait,…). Le marché en Europe est très développé : MOUVEX se devait d’intervenir de la manière la plus concrète et être force de propositions en créant de l’innovation.

L’apport de ces compresseurs plus silencieux, permettant une chute de plusieurs décibels, aura eu un impact tangible sur le développement du chiffre d’affaires de la société. En l’espace de quelques mois, et depuis la commercialisation de ces nouveaux modèles, les ventes ont été très importantes malgré la rudesse de la concurrence. Ergonomiques, ces produits ont su séduire pour leur innovation technologique, dans un esprit d’éco-citoyenneté. Une nouvelle génération de compresseurs à exporter

Sous la houlette du responsable Recherche et Développement, Fabrice BARIAU, le groupe industriel s’est fixé différents objectifs avec ce vaste chantier ayant duré trois ans.

Si le but initial à atteindre était la création d’une nouvelle machine, il aura fallu comprendre et appréhender en amont tous les mécanismes fonctionnels de ces compresseurs, outils propagateurs de nuisances sonores dans leur environnement professionnel.

Au terme de l’étude originelle, le pôle R&D avait pour vocation de concevoir un nouveau compresseur de 88 décibels afin de remplacer en lieu et place le précédent appareil situé à 94 décibels. Côté stratégie, la démarche revêtait de la plus haute importance : les nuisances sonores devenant un argument essentiel dans les négociations commerciales autour de la vente de ces produits auprès de partenaires industriels. Deux options se présentaient alors aux ingénieurs de l’entreprise : soit de tenter l’expérience par le biais du capotage du compresseur (un processus jugé plus complexe), soit de modifier directement le champ d’application vibratoire et sonore de ces appareils. C’est la seconde préconisation qui a été retenue pour rendre la machine moins bruyante.

S’appuyant sur des logiciels numériques et des produits de modélisation, le bureau d’étude de MOUVEX a pu avancer progressivement sur ce dossier. Pour ce faire, un budget de 50 000 euros aura été consenti pour que ces travaux de réflexion aboutissent. Cette nouvelle génération de compresseurs peut désormais conquérir la planète depuis Auxerre…