Implanté à Joigny, sur le pôle spécifique créé à cet effet via la réhabilitation de l’ancienne caserne du groupement géographique, cet organe aura pour vocation de préparer des bacheliers, étudiants et personnes en voie de reconversion vers ces métiers. Deux débouchés diplômants y seront proposés : le CAP préparé en douze mois et le BTS sur deux ans.

« Mon objectif est d’obtenir de très bons résultats lors des examens reconnus par l’Etat », affirme la jeune présidente de la SAS. Selon le prévisionnel, SPA FORMATION devrait atteindre 60 000 euros de chiffre d’affaires au terme de la première année d’exercice. Ensuite, la société devrait connaître une expansion de ses activités qui pourrait la conduire à embaucher un professeur d’esthétique à temps plein. L’investissement initial s’est élevé à 40 000 euros.

La jeune avallonnaise de trente ans a reçu le soutien du CIC et de Pôle Emploi grâce à un prêt Acre. La Boutique de Gestion de l’Yonne lui a permis en amont de s’atteler à la conception de son projet. Le concept SPA FORMATION figurait parmi une liste de dix dossiers retenus pour l’obtention définitive des aides.

Adoptant les principes de la diversification, Amandine BENOIST propose aux professionnels déjà en place (gérants de spas et d’instituts de soins, coiffeurs…) de s’initier à la découverte de nouveaux modelages à vocation exotique (hawaïen, polynésien, africain, japonais…). Histoire de décliner par la suite une palette éclectique de prestations et services salutaires à l’optimisation de leurs chiffres d’affaires. La dirigeante du centre de formation fera appel aux compétences de spécialistes du développement personnel et des techniques de la PNL ou de l'onglerie.

L’entreprise de cette ancienne responsable de la formation chez BALNEIS devrait très vite acquérir de la notoriété. Sur notre territoire icaunais. Mais également dans le Loiret et le sud de la Seine et Marne, deux secteurs qui constituent également des cœurs de cible à privilégier dans un avenir proche...