Unique entreprise privée de collecte de céréales dans l’Yonne, RUZE pourra désormais rayonner sur des zones sectorielles beaucoup plus éloignées de sa base historique : c’est-à-dire le Migennois. Ce projet aura nécessité une enveloppe budgétaire évaluée à 1,7 million d’euros. Saturée dans ses infrastructures, l’entreprise n’avait d’autres alternatives que de se développer en procédant à une extension du stockage des céréales.

Ruze2

Le nouveau bâtiment pourra contenir 10 000 tonnes de grains. RUZE espère en collecter cinq fois plus à l’avenir et accélérer ainsi son processus de rotation des stocks. Ceux-ci seront répartis entre quatre cases de 2 500 tonnes chacune. Quant au débit d’ensilage, il s’élèvera à 200 t/heure. Le système disposera d’une ventilation, de moyens de nettoyage intégrés et d’une aspiration centralisée. Une quinzaine de sociétés sont intervenues à sa conception. Soit un équivalent de cinquante personnes présentes sur le chantier.

De son côté, l’organisme France AGRIMER a pourvu l’entreprise de subventions (2,6 %) pour équiper l’édifice de systèmes performants (nettoyage, ventilation) et l’achat de matériel destiné au laboratoire d’analyses (appareil de mesure du taux de protéines). Le nouveau site de Champloiseau aura permis l’embauche de deux collaborateurs supplémentaires. Depuis dix-huit mois, RUZE a intégré quatre nouvelles personnes parmi ses effectifs. Les profils retenus correspondent à des besoins en magasinage, assistance et techniciens commerciaux.

8 500 tonnes de fertilisants vendus en 2013…

En perpétuelle développement, la société exerce son activité principale dans le commerce de gros de grains céréaliers (blés, orges), oléagineux (colzas et tournesols) et protéagineux (pois). Par voie routière, chemin de fer ou voie fluviale, la structure revend ensuite cette production acquise initialement auprès des agriculteurs locaux à des exportateurs, des meuniers, des malteurs ou encore des fabricants d’aliments après les mises aux normes réglementaires. Parmi les principaux pays avec lesquels la société entretient des courants d’affaires, citons l’Italie, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique ou l’Espagne.



En parallèle, RUZE propose la fourniture indispensable aux agriculteurs. La PME commercialise des produits phytopharmaceutiques, des engrais et fertilisants, des semences ou encore différents matériels et traitements. Ce deuxième pôle d’activité (baptisé APPRO) s’est développé au fil de la modernisation de l’agriculture.

Présente déjà sur deux sites dans l’Yonne, l’entreprise dispose dorénavant de trois silos de stockage et de deux magasins. Ces derniers accueillent les produits fertilisants et semences. Son effectif compte seize collaborateurs. Quant à son chiffre d’affaires, il est obtenu auprès de 150 agriculteurs. Il s’élève à 20 millions d’euros selon la fluctuation des bonnes et mauvaises saisons de collecte. Octogénaire, la SAS RUZE détient à ce jour 3,5 % de parts de marchés dans l’Yonne.