GEOCHANVRE2

Le Directeur de Géochanvre, Frédéric Roure, une prononciation méridionale chantante d’origine Avignonnaise, met l’accent sur l’accueil.
Il glisse au passage, l’accueil inégalé qu’il a pu recevoir depuis plus de 20 ans d’expérience dans le génie écologique pour étudier l’implantation d’une société spécialisée dans un produit innovant.

Pourtant, le site industriel de Lézinnes est pour le moins abscons. Au carrefour du passé et du futur, un pays de Cocagne qui n’existe plus et qui pourrait se convertir en décor post-apocalyptique de science-fiction pour le cinéma. Un paysage étrange qui ne laisse pas indifférent. Une friche industrielle qui pourtant, va être transformée.

GEOCHANVRE3

Pour construire l’avenir, ce site à une histoire marquante

C’est en 2012 que le groupe Lafarge ferme la cimenterie Frangey qui occupait les lieux depuis 1930. L'usine employait 74 personnes. Elle a entrepris une démarche de transformation du site en station de broyage qui restera en fonctionnement le temps nécessaire à la mise en œuvre d'une véritable reconversion industrielle du site.
Le groupe a ainsi maintenu une activité sur le site de Frangey pour 16 salariés. L'engagement du cimentier demeure l'accompagnement du territoire avec un projet solide de reconversion industrielle et de revitalisation du bassin d'emplois.

GEOCHANVRE4

Du géotextile 100 % naturel et 100% biodégradable

Géochanvre F (« F » comme France et Frangey), créée à la fin du mois de mai 2014, produit des filets biodégradables, utilisés pour la stabilisation des sols et contre l'érosion.
Ainsi que des paillis qui pourront remplacer les plastiques agricoles.
Ces composants naturels permettent le maintien des sols, la séparation des matériaux, la lutte contre les mauvaises herbes et protègent les sols contre l’érosion. Grâce à la fabrication de ces Géotextiles à base de paille de chanvre et autres fibres végétales (tiges d’orties et de lin), Géochanvre permet de répondre aux besoins des professionnels du génie écologique, des travaux publics et du secteur de l'agriculture et de l'horticulture. La certification des produits va jusqu'au contrôle de la production de ces pailles sans intrans (soit sans engrais ni pesticides) sur des captages d'eau potable. Le process de fabrication de ces géotextiles non tissés est protégé par un brevet international.

La société préserve ainsi secrètement son matériel « Nous sommes les premiers à innover dans ce domaine et nous comptons bien y rester » ajoute Frédéric Roure dans son discours d’ouverture.

Cette technique de fabrication s’appelle l’hydroliage, elle permet de créer des rouleaux de géotextile et grâce à un jet d’eau à haute pression entremêle et entrecroise les fibres sans ajout de colle, ni dérivés de plastique ou d’amidon. Un partenariat made in Bourgogne et un lancement réussit.

L’année 2015 a été consacrée à de nombreux essais.

D’ailleurs, il fallut importer les pièces de la chaine de fabrication d’Italie. Cela a demandé par la suite 6 mois de montage et presque autant pour la régler et la faire fonctionner. En 2016, le chiffre d’affaires est estimé à 300 000 € pour atteindre rapidement 1 million d’euros. 7 salariés sont présents sur le site, dont 2 sont anciens de Frangey et le directeur compte développer l’activité pour atteindre 20 emplois.

L’entrepreneur compte d'ailleurs s'appuyer sur les agriculteurs du Tonnerrois pour obtenir la quantité de chanvre nécessaire à la confection de ces filets.
Soit l'équivalent « de 200 hectares, pour produire environ 2 millions de m² par an ».

GEOCHANVRE5

Une innovation primée

Géochanvre a obtenu le prix des entreprises et de l'environnement 2015. 2ème prix dans la catégorie : Eco produit pour le développement durable, des mains de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, madame Ségolène Royal. Cette même année, l’entreprise reçoit le prix de la création d’un produit innovant remis par l’ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).

Un site ré-industrialisé durablement

L’arrivée de Géochanvre sur le site de l’ancienne cimenterie permet de relancer une activité qui devrait être suivie par deux autres projets actuellement à l’étude que nous ne manquerons pas de vous faire découvrir. Le modèle de cette entreprise verte et innovante est la clé du renouveau industriel pour le Tonnerrois et ce site. C'est une nouvelle page d'histoire qui s'ouvre après la fermeture de Lafarge en 2012.

http://www.geochanvre.fr